Ayoub SEO News Référencement Naturel SEO

La liste de la vérification du référencement on-page

La liste de la vérification du référencement on-page

Le référencement on-page est la base de tout site web. C’est pourquoi nous avons créé une liste de contrôle complète du référencement on-page en 31 points différents. Elle vous guide pas à pas vers une page web parfaitement optimisée pour ce 2021.

Qu’est-ce que le référencement on-page ?

Le référencement on-page, que l’on appelle parfois on-page SEO, est le processus d’optimisation de vos pages web. Il vous permet d’obtenir un meilleur classement dans les résultats de recherche organiques. On-page fait référence à la fois au contenu et au code source HTML d’une page qui peut être optimisée. Il est différent du référencement off-page, qui fait référence aux liens et autres signaux externes en dehors de votre site.

Le référencement on-page, est-il encore important en 2021 ?

Le référencement on-page a été et sera toujours important. Tant d’aspects du référencement ne sont pas entièrement sous votre contrôle ou peuvent prendre des mois ou des années à prendre effet. Le référencement on-page est un moyen d’avoir le contrôle total et la capacité d’influencer rapidement.

Mettre à jour l’expérience de votre page : les métriques de base

Les nouveaux signaux d’expérience de page de Google combinent les « Core Web Vitals » avec leurs signaux de recherche existants. Cela concerne notamment les directives relatives à la convivialité mobile, à la sécurité de la navigation, à la sécurité HTTPS et aux interstitiels intrusifs. Les « Core Web Vitals » de Google sont constitués de 3 facteurs :

  • Le First Input Delay (FID) mesure le moment où une personne peut interagir pour la première fois avec la page. Pour garantir une bonne expérience utilisateur, la page doit avoir un FID inférieur à 100 ms
  • Le Largest Contentful Paint (LCP) mesure la performance de chargement du plus grand élément de contenu à l’écran. Ce chargement doit se faire en moins de 2,5 secondes pour offrir une bonne expérience à l’utilisateur
  • Le Cumulative Layout Shift (CLS) mesure la stabilité visuelle des éléments à l’écran. Les sites doivent s’efforcer de maintenir un CLS inférieur à 0,1 seconde

Ces facteurs de classement peuvent être mesurés dans un rapport trouvé dans Google Search Console. Il indique quelles URL présentent des problèmes potentiels. Il existe de nombreux outils pour améliorer la vitesse de votre site et Core Web Vitals. Parmi eux, on compte Google PageSpeed Insights, Lighthouse et Webpagetest.org. Les optimisations à effectuer sont :

  • L’implémentation de lazy-loading pour les images non-critiques
  • L’optimisation des formats d’image pour le navigateur
  • L’amélioration des performances de JavaScript

 

1.     Utiliser des URLs adaptés au référencement

Les URL de vos pages Web doivent être courtes et riches en mots-clés. Utilisez uniquement un mot-clé ciblé au début de l’URL chaque fois que cela est possible. Évitez les URL longues et encombrées, car celles qui sont courtes sont mieux classées dans les résultats de recherche. Par exemple, votresiteweb.com/votre-motcle est plus facile à référencer que votresiteweb.com/10-raisons-ideales-que-votre-motcle-doit-etre-optimise.

2.     Utiliser un titre qui commence par votre mot-clé

Votre balise de titre est un facteur de classement extrêmement important, particulièrement pour le placement de votre mot-clé ciblé. Plus ce dernier est proche du début du titre, plus il a de l’importance auprès des moteurs de recherche. Il doit être aussi proche que possible du début de votre balise de titre. Limitez votre titre de 50 à 60 caractères pour qu’il ne soit pas tronqué dans les résultats de recherche.

3.     Ajouter des modificateurs à votre titre

L’utilisation de modificateurs, comme « 2021 », « meilleur », « facile » et « rapide », vous aide à vous classer pour les versions à longue traîne de votre mot-clé cible.

L’utilisation de « l’année en cours », « le meilleur » et « mis à jour » pour les blogs relancés sont quelques favoris utilisés sur le web. Ces modificateurs vous aident également à augmenter votre taux de clics (CTR).

4.     Insérer le titre de votre page dans la balise <H1>

Il s’agit de l’attribut principal de votre page et il peut être identique au titre de votre page. Google a déclaré que vous pouvez utiliser autant de balises H1 par page que vous le souhaitez. Toutefois, n’utilisez la balise H1 qu’une seule fois par page. Cela aide Google à comprendre la structure de votre page. Votre H1 doit contenir également votre mot-clé cible.

5.     Utiliser les balises <H2> pour vos sous-titres

Utilisez votre balise H2 pour les sous-titres et veillez à inclure votre mot-clé cible dans au moins un sous-titre. Intégrez également des mots-clés de l’index sémantique latent (LSI) dans vos sous-titres. Ces derniers sont parfaits pour fragmenter le contenu et faciliter la lecture des pages. Vous pouvez utiliser plusieurs balises H2 par page.

6.     Inclure des images sur chaque page

Les images, les vidéos et autres éléments multimédias réduisent le taux de rebond et augmentent le temps passé sur votre site. Ces deux facteurs sont essentiels pour le classement des interactions entre utilisateurs. L’utilisation d’images vous permet de fragmenter le contenu. Elle vous donne également l’occasion d’inclure vos mots-clés ciblés dans la propriété de la balise « alt » de votre image. Une optimisation constamment négligée est le nom du fichier image. Vous devez fournir une brève description de votre image dans le nom du fichier également.

7.     Utiliser votre mot-clé dans les 100 premiers mots de votre contenu

Souvent, cela se fait naturellement en écrivant sur le sujet choisi. Parfois, les gens commencent leur contenu par une longue introduction et utilisent leur mot-clé pour la première fois plus tard. Il ne s’agit pas d’une bonne pratique à maintenir.

8.     Utiliser des liens sortants

En liant votre site à des sites web connexes, vous montrez à Google que votre page et votre site sont un centre d’informations de qualité. Associer votre site à d’autres sites de qualité contribue au classement des pages. Cela aide Google à mieux comprendre le contenu de votre page web.

9.     Utiliser des liens internes

C’est une bonne pratique d’ajouter deux ou trois liens internes à chaque nouveau contenu que vous publiez. L’un de leurs principaux avantages est qu’ils aident Google à trouver, comprendre et indexer toutes les pages de votre site. Utilisés stratégiquement, les liens internes transmettent l’autorité de la page aux pages importantes. Utilisez une ancre riche en mots-clés. Cela aide les utilisateurs et Google à comprendre le contenu de la page vers laquelle le lien est établi.

10.Inclure des mots-clés LSI

La recherche sémantique est une recherche qui a du sens et est différente de la recherche lexicale. Dans cette dernière, le moteur de recherche cherche des correspondances littérales des mots de la requête ou de leurs variantes. L’algorithme de recherche de Google, appelé Hummingbird, permet au moteur de recherche de comprendre le sujet complet de votre page. En incluant des mots-clés sémantiques dans votre contenu, Google comprendra parfaitement le sujet et les sous-thèmes liés à votre mot-clé cible. Cela permet d’être mieux classé pour les deux.

11.Rédiger des contenus longs

Tous vos billets de blog et articles doivent avoir un contenu de plus de 1 100 mots. Pour les pages de service, cela doit être plus de 800 mots. Un contenu plus long aide à mieux vous classer pour votre mot-clé cible. Il permet également de bénéficier de plus de possibilités de trafic à longue traîne. Un contenu plus long tend à acquérir plus de liens externes et à être mieux classé dans la recherche organique.

12.Optimiser les méta-descriptions

Votre méta-description doit être unique, contenir l’expression de mots-clés à cibler et comporter entre 150 et 155 caractères. Si elle contient le mot-clé exact que l’utilisateur recherche, elle apparaîtra en gras dans les résultats de recherche. Considérez-la comme une petite publicité visant à inciter les gens à cliquer sur votre page web dans la page de résultats de recherche. C’est encore une autre façon d’optimiser le CTR.

13.Utiliser des boutons de partage social

Les signaux sociaux n’ont pas d’impact direct sur les algorithmes de recherche. Néanmoins, les médias sociaux sont excellents pour inciter davantage de personnes à consulter votre contenu. Ils permettent d’accroître la notoriété de la marque et sont parfaits pour entrer en contact avec votre public cible. Plus les personnes, qui voient et partagent votre contenu sur les médias sociaux, sont nombreuses, plus vous avez de chances d’obtenir un lien externe.

14.Soumettre votre nouvelle page dans Search Console

Utilisez la fonction « Outil d’inspection d’URL » dans Search Console. Lorsque vous soumettez votre URL nouvellement publiée, l’inspecteur testera si votre page peut être indexée. Dans le cas échéant, cliquez sur « Demander l’indexation ». GoogleBot visitera alors votre page web, parcourra son contenu et l’indexera. Cet outil sera également très utile si vous avez mis à jour ou modifié votre contenu.

15.Assurer que votre page web peut être indexée

Des personnes peuvent empêcher accidentellement les moteurs de recherche d’accéder au contenu de leurs sites web. C’est parce qu’elles appliquent une balise no-index à leurs pages. Les pages non indexées n’apparaîtront jamais dans les résultats de recherche. Elles ne peuvent pas s’explorer par les robots des moteurs de recherche.

16.Assurer que votre site est sécurisé (HTTPS)

Le HTTPS est un moyen sécurisé de transférer des données entre un serveur et un navigateur web. Google a officiellement annoncé qu’il utiliserait le HTTP comme signal de classement, en 2014. Des études ont depuis confirmé une forte relation entre des classements plus élevés et des sites web utilisant HTTPS.

17.Augmenter le temps d’attente

Un temps de visite plus long est un signe fort que le contenu de votre page web correspond à l’intention de recherche des visiteurs. Cela se traduit par un meilleur classement pour ce terme de recherche. Augmentez le temps que les visiteurs passent sur votre page, en rédigeant un contenu long et attrayant, des images et des vidéos.

18.Tester et optimiser la vitesse des pages mobiles

Google a déclaré publiquement en 2010 que la vitesse d’un site web est un facteur de classement officiel. Récemment, il a commencé à utiliser les résultats relatifs à la vitesse des pages mobiles et à passer à l’indexation Mobile-first. En effet, il utilisera principalement la version mobile de votre contenu pour l’indexation et le classement plutôt que la version de bureau. Votre site web doit alors se charger rapidement. Heureusement, Google offre un outil pratique pour déterminer la vitesse de votre page mobile et les moyens d’améliorer les performances.

19.Supprimer les liens brisés

Google abandonnera les pages web dans les résultats de recherche si elles comportent des liens brisés, pointant vers des sources externes. Recherchez régulièrement les liens brisés sur votre site et supprimez-les complètement ou créez un lien vers un nouveau contenu.

20.Optimiser pour le CTR

L’optimisation du CTR est devenue très importante. Si vous dépassez le CTR attendu pour votre position, vous aurez plus de chances d’être classé dans des positions plus importantes. Sinon, vous commencerez à apparaître dans des positions inférieures. Deux facteurs clés pour augmenter le CTR sont l’amélioration du titre de votre page et l’utilisation de méta-descriptions riches en mots-clés.

21.Éliminer la cannibalisation des mots-clés

La cannibalisation des mots-clés se manifeste lorsque le même mot-clé ou la même expression est optimisé et utilisé pour plusieurs pages. Cela crée des problèmes pour les moteurs de recherche. Ils ne sauront pas la page à fournir pour une requête de recherche donnée. Heureusement, il existe un moyen rapide et facile d’identifier la cannibalisation des mots-clés sur votre site web. Si vous constatez qu’il s’agit d’un problème sur votre site web, pensez à fusionner le contenu des pages concurrentes. Redirigez-les vers la ressource qui a le plus d’autorité.

22.Éviter les erreurs d’orthographe et de grammaire

Les sites Web qui commettent des fautes d’orthographe et de grammaire peuvent rendre difficile la compréhension du contenu par les lecteurs. Il en va de même pour les moteurs de recherche, comme Google et Bing. S’ils en remarquent dans votre contenu, cela aura un impact négatif sur vos résultats de recherche.

23.Utiliser des images originales

Utilisez toujours des images originales sur votre site web tant que cela est possible. Leur intégration sur votre site web a un impact positif sur le classement organique du web ainsi que sur le classement des images. Si vous avez des images stockées sur votre site web, prenez des photos et créez vos propres images personnalisées.

24.Optimiser pour la recherche vocale

La recherche vocale se développe rapidement. Depuis 2020, 50 % de toutes les recherches ont été basées sur la voix. La façon efficace d’optimiser votre contenu pour la recherche vocale est de fournir des réponses courtes et concises. Entre 25 et 30 mots seront idéaux pour répondre aux questions liées à votre sujet de mot-clé. Une façon simple d’y parvenir est d’incorporer une section FAQ à votre page web.

25.Tester la compatibilité avec les mobiles

La conformité à la norme mobile devient un signal de classement pour les recherches effectuées sur des appareils mobiles. Google donne désormais la priorité à l’indexation mobile-first. Il est évident que votre site web doit être adapté aux mobiles pour exceller dans le classement des recherches. N’oubliez pas de faire passer votre site web ou une URL individuelle par l’outil de test d’adaptation aux mobiles de Google. Cela vous permet de trouver les erreurs et de les corriger en priorité.

26.Utiliser les balises de schéma

L’ajout de balises de schéma à vos pages web vous permet d’apparaître dans les Rich Snippets. En fait, des études ont montré que vous pouvez obtenir jusqu’à 30 % d’augmentation du CTR avec un balisage structuré. L’un des auteurs a déclaré que les deux meilleurs types de schéma pour obtenir des « Rich Snippets » sont les schémas de révision et de FAQ.

27.Corriger les erreurs d’exploration

Il est essentiel de repérer et de corriger les erreurs d’exploration. Une erreur d’exploration signifie que Google ne peut pas voir ou lire le contenu de votre page. L’impossibilité de visualiser votre page signifie que Google ne peut pas indexer ou classer cette page dans les résultats de recherche. Heureusement, il est facile d’identifier les erreurs d’exploration à l’aide de la Google Search Console. Une fois que vous vous êtes connecté, cliquez sur « coverage » dans le menu de gauche. Vous pourrez y visualiser toutes les URL contenant des erreurs et les corriger.

28.Des balises Méta Open Graph

Le protocole Open Graph contrôle les informations affichées sur les flux de médias sociaux, comme Facebook, LinkedIn et Twitter. Si vous ajoutez correctement les balises Open Graph, votre contenu aura une meilleure apparence. Cela permet de recevoir plus de clics, d’appréciations et de partages. Les médias sociaux n’ont pas d’impact direct sur les résultats de recherche. Malgré cela, plus votre contenu est vu, plus vous avez les chances d’acquérir des liens externes qui sont très utiles.

29.La taille appropriée des images

Vous devez redimensionner les images dont la taille n’est pas appropriée. Cela permet d’augmenter la vitesse de chargement des pages, ce qui a un impact direct sur les résultats de recherche. Afin de trouver les images trop grandes, utilisez l’outil Lighthouse de Google. Cet outil identifie toutes les images de votre page qui sont trop grandes. Elles entraînent une diminution de la vitesse de chargement des pages. Ensuite, vous devez établir des priorités et faites-les redimensionner correctement.

30.Surveiller et récupérer les liens perdus

Malheureusement, les liens externes se perdent tout le temps. La perte de liens vers des actifs de grande valeur entraîne une diminution des résultats de recherche pour les mots-clés ciblés d’une page. C’est pourquoi vous devez surveiller activement votre profil global de liens externes. Ces derniers doivent pointer vers des pages à forte valeur ajoutée sur votre site web. Vous pouvez le faire en utilisant un outil de référencement, tel qu’Ahrefs.

À partir de « Site Explorer », vous pouvez entrer votre domaine. Ensuite, choisissez « Lost » sous le profil de vos liens externes, situé dans le menu de gauche. Choisissez la période que vous souhaitez examiner. Vous y verrez tous les liens externes perdus et la raison pour laquelle ils ont été perdus. Procédez ensuite à leur récupération. Il convient de noter que vous devez filtrer vos résultats pour n’afficher que les liens « dofollow ». Concentrez-vous uniquement sur eux, car ce sont les liens qui transmettent l’autorité.

31.Votre copie, est-elle à jour ?

Il est important de maintenir le contenu à jour et précis. Cela a été récompensé par des résultats de recherche plus élevés, lors des dernières versions de l’algorithme de Google. Veillez à vérifier régulièrement votre contenu et il est recommandé de le faire tous les six mois. Une fois que vous avez repéré une ressource qui pourrait être rafraîchie, développez-la et améliorez-la.

Conseil bonus : supprimer les interstitiels intrusifs

Vous devez aider les utilisateurs à accéder facilement au contenu, notamment sur les appareils mobiles. Google pénalisera les pages web, dont les résultats de recherche comportent des interstitiels intrusifs. En ce qui concerne un interstitiel intrusif, il s’agit de fenêtres pop-up qui recouvrent le contenu principal d’une page Web. Cela peut être immédiat ou peu après que l’utilisateur a atterri sur la page. Les publicités pop-up en sont le meilleur exemple.

Ce facteur de classement devient plus important lorsque la nouvelle mise à jour de Google Page Experience sera appliquée dans l’année courante. Vous devez donc supprimer dès maintenant toutes les fenêtres pop-up. Toutefois, des exceptions à cette règle seront prévues en cas d’obligation légale, de politique en matière de cookies et de vérification de l’âge.

Conclusion

Dans cet article, j’ai abordé beaucoup de choses et vous avez certainement trouvé cette liste de vérification vraiment utile. Quelle astuce ou stratégie de la liste de vérification SEO on-page actuelle allez-vous essayer en premier ? Peut-il s’agir de l’utilisation d’images originales ? Ou l’ajout de modificateurs à votre titre ? Quoi qu’il en soit, vous devez me le faire savoir en laissant un commentaire ci-dessous.

Le référencement on-page, est-il un problème pour votre entreprise ou votre organisation ? Dans le cas échéant, mon agence SEO là pour vous aider. On-page SEO est l’un des services de SEO que j’offre pour tous mes clients.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.